SÉCURITÉ VS LIBERTÉ : LE PROCÈS DE L’ÉPOQUE

Article paru dans l’EXPRESS n° 3471 du 10 janvier 2018

Propos de Guillaume DEBONNET – Avocat Associé chez CHAINTRIER AVOCATS

recueillis par Anne VIDALLE

A LA UNE DE L’EXPRESS

Pour lutter contre le terrorisme, faut-il accepter des limitations de liberté ?La liberté idéale et absolue n’a jamais existé. La sécurité est la première des libertés. Gardons-nous donc de tout manichéisme dans ce débat : liberté et sécurité ne s’opposent pas. Elles ne peuvent qu’aller main dans la main.Cette subtile articulation entre ces deux notions porte un nom : la loi. Or la loi suppose toujours, pour l’individu, une logique sacrificielle.